MESSI ET RONALDO

L’énorme défi de l’OL se rapproche à grands pas. C’est ce mardi que les Gones reçoivent le FC Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Réussir à stopper Messi représentera une mission de tout premier ordre.

Le Barça s’apprête à frapper à la grande porte du Groupama Stadium, mardi pour un huitième de finale de la Ligue des champions qui fait rêver les Gones. La bande de Bruno Genesio a montré de grosses qualités pour battre, cette saison, Manchester City ou le PSG, si bien qu’ils peuvent aborder cet énorme défi avec de réelles chances de briller. Mais pour exister face au Barça, il convient notamment de réussir à diminuer le plus possible l’importance de l’inévitable Leo Messi.

« Il est impossible de savoir ce qu’il va faire. Il utilise les deux pieds, il garde le ballon pour lui. Des fois, on se dit qu’il ne va rien se passer car il est juste en train de marcher. Et d’un coup, il accélère et on n’a plus le temps de réagir. Le plus difficile, c’est dans le un-contre-un, il va tellement vite avec le ballon », plaide Cris dans les colonnes du Parisien. Le défenseur brésilien avait d’ailleurs participé au 8e de finale entre les deux formations il y a dix ans (1-1, 2-5).

« Ce n’est pas mission impossible. Mais il faut que toute l’équipe fasse des efforts défensifs. Si Messi arrive à passer un joueur, l’autre défenseur doit être prêt à jaillir », plaide-t-il. Une volonté de tous les instants, une entraide absolue et de la compensation pour limiter la casse.

Dans l’idéal, il faudrait lire ses déplacements pour limiter sa marge de manœuvre mais c’est d’autant plus compliqué que les défenseurs ne peuvent pas uniquement se focaliser sur lui sous peine d’être battu par la vitesse et la technique d’Ousmane Dembélé ou le réalisme de Luis Suarez. La mission n’est pas impossible, mais il faudra un OL parfait pour y parvenir.

Check Also

Ligue des Champions: Messi nommé joueur de la semaine

Les quarts de finale retour de la Ligue des champions se sont joués cette semaine et Lione…