Accueil / Santé / Les maladies non-transmissibles, la première cause de mortalité dans le monde

Les maladies non-transmissibles, la première cause de mortalité dans le monde

Les maladies non-transmissibles sont souvent responsables d’ environs 63% des décès. Ces maladies chroniques ou non- transmissibles sont la toute première cause de mortalité dans le monde. Le système sanitaire s’est engagé depuis de nombreuses années dans des réformes structurelles visant à la prise en charge intégrale des personnes atteinte de maladies chroniques.

L’organisation mondiale de la santé définit les maladies chroniques comme des infections de longues durées qui en générale évoluent lentement. Les maladies chroniques cardiopathies, accident vasculaire cérébral(AVC) ou cancer, infection respiratoire chroniques, diabète, entre autres.

La prise en charge des maladies chroniques représente aujourd’hui un défi majeur pour les systèmes de santé notamment, occidentaux. En 2006, 29% de la population de l’union-européenne âgé de 15 ans et plus, déclaré souffrir depuis longtemps d’un problème de santé et 1 personne sur 4 reçoit actuellement un traitement à long terme.

A l’origine de cette évolution se trouve la transition épidémiologique qui va de paire avec la transition démographique, augmentation du taux de personnes âgées.

Au Sénégal face à la progression rapide des maladies non transmissibles et leurs conséquences socio-économique le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a réalisé en 2015, avec l’appui technique et financier de l’organisation mondiale de la santé et d’autres partenaires l’enquêtes step sur les facteurs de risques des maladies chroniques y compris le diabète. A l’échelle mondiale, les maladies chroniques devraient être à l’origine de 69% de décès en 2030 contre 59% en 2022.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.