Accueil / International / L’Amérique regrette déjà Barack Obama !
obama

L’Amérique regrette déjà Barack Obama !

Dans 10 jours, Barack Obama cédera son siège à Donald Trump. En attendant, le premier président noir des Etats-Unis doit faire son dernier discours ce mardi 10 janvier 2017 à Chicago. La Rfi  a profité de l'occasion pour s’enquérir du sentiment des américains sur le départ du celui qui a dirigé l'Amérique pendant huit ans.

A l'heure du bilan, les démocrates sont désemparés à l'idée d'un Trump qui va s'employer à défaire l'héritage Obama. Quant à la communauté afro-américaine, elle veut croire, comme le consultant René Layk que son élection fut le début d'une mutation profonde de l'Amérique. "L'air Barack Obama ne fait que commencer. C'est plutôt l'élection de Trump qui va être une parenthèse du point de vue de l'histoire américaine. L'air post Obama dans laquelle nous sommes, Trump sera juste une parenthèse. L'Amérique blanche comme nous la connaissions, je pense que c'est terminé;" explique le consultant.

Néanmoins, nombreux sont ceux qui sont moins optimistes. Julius Calls, un activiste des droits civiques lui, n'hésite pas à exprimer son inquiétude et même sa tristesse. Il soutient en effet que Barack Obama " était un grand président, un bon président et tous les américains ont eu beaucoup de respect pour lui. Plus de 50% de popularité c'est pas possible pour un Président qui est en fin de mandat aux Etats-Unis. Je crois que Barack Obama a beaucoup fait pour le peuple américain."

Dans le camp démocratique aussi, c'est un véritable concert de louanges. Même les plus critiques comme Higginson Fit, professeur au centre d'étude et des relations stratégiques de Washington se disent nostalgique du style Obama. "J'ai souvent critiqué critiqué les politiques de Barack Obama, mais il y avait un intellect, une capacité à comprendre les limites de son action. Il va nous manquer ici aux Etats-Unis et ailleurs de partout dans le monde. Même dans ces pays où il y avait moins d'affections pour cet homme qui était assez froid. La parole est une arme importante et cette arme va nous manquer durant la présidence à venir. Et c'est dommage." Regette celui qui ne ratait aucune occasion pour critiquer Obama.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kenya : Raila Odinga appelle à des manifestations le jour des élections du 26 octobre

Ce n’est pas demain la veille que la situation politique au Kenya ...