PENIS NOIR

La reproduction étant naturelle, il faut faire remarquer que la taille du p3nis peut ne pas compter pour faire un bébé. Qu’il soit petit ou grand, il n’y avait aucune preuve de ce que la longueur d’un p3nis affecte directement la fertilité. Mais suite à des recherches et études, il en ressort que la taille de ce membre peut entraver la conception.

Une étude vient de démontrer que les hommes avec un micro p3nis pourraient plus être sujets aux problèmes de fertilité que les autres. En effet, sur une durée de trois ans, des chercheurs ont suivi près de 800 hommes ayant visité une clinique de santé sexuelle. Il ressort qu’en moyenne, l’appareil génital de l’homme infertile était plus court d’environ un tiers de pouce que ceux des hommes fertiles. Les hommes fertiles avaient une longueur moyenne de 5,27 pouces, celle des infertiles étant de 4,92 pouces.

Pour la chercheuse principale, Dr Austen Slade de l’Université de l’Utah à Salt Lake City, cela n’est peut-être pas d’une différence frappante, mais il y avait une signification statistique claire. Cette dernière a rassuré les hommes avec des micrp3nis  de ne pas s’inquiéter de la fertilité pour le moment : “Il reste à déterminer s’il existe différents seuils de longueur du p3nis permettant de prédire une infertilité plus grave”, a-t-elle déclaré. Aussi, Sheena Lewis, une professeure à la Queen’s University de Belfast, figurait parmi les experts qui ont critiqué les recherches étant donné que pour elle, les résultats sont encore prématurés, mais qu’ ‘’une chose qui fait peur aux hommes est que la taille est importante. Dire qu’ils ont moins de chances de devenir père n’est pas un bon message.

Il faut dire que ce n’est pas la première étude à rechercher une corrélation entre la taille des organes génitaux et la fertilité. Au cours de ces dernières années, des recherches ont porté sur le rôle de la distance ano-génitale ou AGD, soit la distance entre le centre de l’anus et les organes génitaux. D’après une recherche de 2011, les hommes dont le pénis est inférieur à la longueur médiane estimée à environ 52 mm ont sept fois plus de risques d’être sous-fertiles que ceux qui ont un pénis plus long. Il est certainement possible que les taux croissants d’obésité, l’utilisation accrue de phtalates (Les phtalates sont un groupe de produits chimiques dérivés (sels ou esters) de l’acide phtalique) et d’autres facteurs tels que le tabagisme puissent tous jouer un rôle combiné dans les taux croissants d’infertilité masculine.

Check Also

Voici pourquoi les hommes vivent moins longtemps que les femmes

Malgré toutes les inégalités sociales que subissent les femmes, elles vivent encore plus l…