Accueil / International / Gambie: Le monde s’écroule sur Jammeh, les cinq juges lâchent Yahya!

Gambie: Le monde s’écroule sur Jammeh, les cinq juges lâchent Yahya!

Le monde s’écroule autour du Président Yahya Jammeh. Ce mardi 10 janvier est la date prévue pour que la Cour suprême statue sur son recours en annulation. Mais ce jour semble mal débuter pour le dictateur de Kanilaï.

Le jour fatidique est arrivé en Gambie. Les Gambiens et la communauté internationale sont à l’écoute  du verdict de la Cour Suprême. Mais auparavant, le doute plane. Selon la Rfm, cinq des six juges que compte la Cour ne sont pas sur place. Les juges nigérians et Sierra-Leonais seraient absents du territoire gambien. Si cette information est confirmée, tout porterait à croire que ces derniers sont sur le point de lâcher Jammeh; car ils étaient la dernière chance de celui qui veut agripper sur la légalité pour légitimer ses actes.

En effet, Jammeh a été contraint de designer des juges étrangers, suite à la défection des cinq juges gambiens de la Cour Suprême.  Toutefois, on vient d’apprendre que le juge sierra-léonais Nicolas Browne-Mark a été aperçu lundi à Freetown, au même moment le juge Nigerian Onogeme Uduma qui devait siéger es qualité de président de la Cour Suprême,  avait déjà fait savoir à yahya Jammeh qu’il ne pourrait être disponible qu’en mai ou en novembre.

Par ailleurs, ses collaborateurs les plus proches n’attendent plus que la pirogue chavire avant de rejoindre la rive à la nage. En effet,  Sheriff Bojang, son ministre de la communication a fui le pays pour se réfugier au Sénégal. La défection de M. Sheriff est suivie du limogeage du secrétaire général de la Gambie et Chef de la fonction publique, Sulayman Samba qui aurait participé à une réunion de son cabinet au cours de laquelle les ministres ont unanimement convenu que Yahya Jammeh devait envisager de quitter le pouvoir.

Ils rallongent la liste des défections dans les rangs de Yahya Jammeh. En effet, avant lui des officiels proches collaborateurs de “Babili Mansa” avait déja tourné le dos à Jammeh. Parmi eux, douze ambassadeurs dont celui du Sénégal entre autres.

Pendant ce temps, la Cedeao prépare la visite de la dernière chance en Gambie prévue demain. L’organisation sous régionale est annoncée aujourd’hui à Banjul. Le Président du Nigéria, Muhammadu Bouhari, du liberia, Ellen Johnson Sirleaf, l’ex Chef de l’Etat Ghanéen, John Dramani Mahama et le Président de la commission de la Cedeao, Marcel De Sousa, devraient composer la délégation qui va se charger de convaincre le Président Gambien, Yahya Jammeh, à transmettre le pouvoir à son challenger, Adama Barrow, déclaré vainqueur par la commission électorale indépendante.

Les gambiens, envahis pas la psychose d’une intervention militaire dans leur pays, fondent beaucoup d’espoir sur cette visite annoncée des Chefs d’Etat de la Cedeao.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lettre de François Hollande à Adama Barrow

Dans une lettre, du Président de la France rendue publique par le ...