R. Kelly se confie

L’incontournable chanteur américain R.Kelly a finalement répondu aux graves accusations d’abus sexuels dont il fait l’objet. Depuis plusieurs mois, R. Kelly fait la Une de la planète people. En janvier 2019, la chaîne américaine Lifetime a diffusé une série documentaires en six parties, Surviving R.Kelly, dans laquelle plusieurs jeunes femmes mineures à l’époque des faits  témoignaient d’abus « sexuels, mentaux et physiques »qu’auraient perpétrés le chanteur de 52 ans. Le documentaire a engendré l’ouverture d’une enquête par la justice de Chicago pour pas moins de 10 chefs d’accusation – neufs d’entre elles concernant des mineures âgées de 13 à 16 ans.

Kelly répond aux multiples accusations d’abus sexuels

Libéré sous caution lundi 25 février 2019, R. Kelly s’est pour la première fois prononcé sur les accusations, dans une interview télévisée accordée à la chaîne CBS. En attendant la diffusion de l’intégralité de l’entretien mercredi 6 mars 2019, quelques extraits ont déjà été dévoilés sur les réseaux sociaux. Selon l’extrait dévoilé par le magazine Voici, on y découvre ainsi un R.Kelly impatient, sur la défensive, et au bord de la crise de nerfs. Dans l’entretien, le père de Jay, Joann et Robert y a nié en bloc toutes les allégations dont il fait l’objet. Pour lui, l’unique but de ses plaignantes est de le salir avec « de vieilles rumeurs, de nouvelles rumeurs et de futures rumeurs »L’artiste assure faire l’objet d’un gigantesque coup monté.

« Je vais vous dire un truc : les gens remontent mon passé, ok ? C’est ce qu’ils font, ils remontent mon passé et essaient d’y ajouter les trucs de maintenant. C’est pour inventer tous ces trucs qui vont avoir l’air réel maintenant », déplore-t-il de manière très confuse, dans le court extrait dévoilé par la CBS. Il explique n’avoir jamais retenu des filles « contre leur volonté », enchaînées dans son sous-sol, « sans les laisser manger et sortir », comme l’assurait BuzzFeed dans une enquête publiée en 2017. « Je n’ai pas fait ce genre de choses ! Ce n’est pas moi ! Je me bats pour ma putain de vie », a-t-il conclu, hors de contrôle et au bord des larmes.