Accueil / Economie / CREI: Doudou Diagne mis en demeure pour justifier 4, 6 milliards Fcfa

CREI: Doudou Diagne mis en demeure pour justifier 4, 6 milliards Fcfa

Après Diadji , l’ancien Directeur de l’Urbanisme, Mamadou Diagne dit Doudou, a été mis en demeure hier par le parquet spécial de la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) pour un montant provisoire de 4,6 milliards de Fcfa. Ce dernier qui siégeait à la commission domaniale avait fait main basse sur le foncier de Dakar tout en servant sons épouse et son fils adoptif, explique Libération.

Après le lieutenant-colonel Dadji Ba que le Directeur général des Douanes a tenté malencontreusement de défendre, le parquet de la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) continue de traquer les fonctionnaires présumés véreux. Et cette seconde mise en demeure de la Crei  après celle du douanier est tombé hier.

Selon nos informations recueillies dans le journal Libération, le procureur spécial près de la Crei, Abdoulaye Diagne a mis en demeure l’ancien directeur de l’urbanisme, Mamadou Diagne dit Doudou. Ce dernier dispose d’un mois pour justifier un patrimoine provisoire de 4,6 milliards de Fcfa constitué, pour l’essentiel, de bien fonciers.

En son nom propre, Doudou Diagne, qui siégeait aussi à la commission domaniale disposait d’un immeuble R+1 à Hann-Bel Air, d’un immeuble R+2 à Fann Hock, d’un Immeuble R+1 à Nord Foire, d’une villa à Ouakam, d’une villa à Golf, d’une villa à Yoff, d’un terrain aux Almadies, un terrain à la Cité Djily Mbaye, d’un autre terrain à Touba Almadies, d’un terrain à la Cité Asecna et de 5 hectares à Sébikotane, souligne Libération.

Rien que ça ? Que non, puisse que l’enquête a montré que Doudou Diagne a aussi bien servi son épouse Fatou Khol et son fils adoptif Amadou Lamine Ndiaye. L’immeuble ‘’little Roc’’ était ainsi la propriété de Fatou Khol qui l’a vendu à 400 millions de Fcfa. Cette dernière trône également sur une villa à Bel-Air, une villa à Mermoz, et un terrain à Ouakam.

Avec son fils, elle avait monté une société du nom de ‘’Méridin’’ devenu après dissolution Sablux. Cette entité qui dispose de 20 filiales a ainsi bénéficié d’attributions financières tous azimuts : un terrain à Hann Marinas, un terrain de 300 mètres carrés aux Almadies, 10 hectares à Rufisque, 1300 mètres carrés à Thiès, un terrain à la zone Franche, un terrain au CICES, un immeuble R+2 à Yoff, une villa au Liberté VI, 1000 m2 aux Mamelles, 5 000 m2  à Rufisque et 3 hectares à Diamniadio. 

Quid des revenus locatifs des biens et des mouvements financiers constatés dans les comptes de la famille Diagne ? Libération promets d’y revenir.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Quand le Dg de la douane prend la défense de Colonel Diadji Ba! Quelle indélicatesse de Pape Ousmane Guèye ?

La Directeur général de la douane, Pape Ousmane Guèye, s’est fait l’avocat ...