laurent gbagbo

Depuis sa libération conditionnelle le premier février dernier, Laurent Gbagbo n’avait toujours pas trouvé un pays d’accueil, vu que la Côte d’Ivoire lui était interdite dans les clauses de liberté. La Belgique a manifesté son intérêt de le recevoir et après maintes négociations, la CPI a officiellement remis aux autorités belges, l’ancien président.

Selon Koaci, c’est autour de 22 heures mardi 05 janvier que Laurent Gbagbo a quitté son hôtel et a été remis aux autorités de la Belgique par la CPI. Les autorités de la CPI ont donc confirmé que « Mr Gbagbo est désormais en liberté conditionnelle en Belgique ». Cette action a été faite après des jours de négociations entre les autorités Belges et la Greffe de la Cour Pénale Internationale. Laurent Gbagbo pourrait donc dès mercredi rejoindre le domicile de sa deuxième épouse Nady Bamba, à Bruxelles.

Il a signé un engagement à respecter les clauses de sa conditionnelle et aussi de se présenter devant la cour, à chaque fois qu’elle manifesterait le besoin de sa présence. Il devra fournir à la Cour, l’adresse du pays d’accueil et les coordonnées d’un contact dans le pays. Il doit demander l’autorisation de la Cour pour tout changement d’adresse.