Accueil / Sports / Chan 2018 : L’arbitrage-vidéo invité de dernière minute

Chan 2018 : L’arbitrage-vidéo invité de dernière minute

La Caf a annoncé ce mardi que l’arbitrage-vidéo devrait être utilisé lors du Chan 2018 qui aura lieu au Maroc du 13 janvier au 4 février 2018. Il s’agira d’une première dans une compétition de l’instance africaine.

«La Commission des arbitres de la Caf, au cours de sa réunion du 27 novembre 2017, a marqué son accord afin que l’arbitrage-vidéo soit utilisé pour la première fois dans une compétition de la Caf. Ça devrait être lors du prochain Championnat d’Afrique des Nations Total prévue au Maroc. Cette grande première est prévue pour commencer à partir du stade des quarts de finale», indique la Caf dans un communiqué.

«Les arbitres africains présélectionnés pour la Coupe du monde Russie 2018, et qui ont déjà reçu la formation nécessaire à cet effet, seront mis à contribution pour officier comme arbitre assistant vidéo», ajoute l’instance sans préciser les cas de figure pour lesquels le recours à la vidéo sera autorisé.

L’utilisation de cette technologie fait l’objet de débats réguliers et passionnés dans le monde du ballon rond. Pas plus tard que dimanche, un but parfaitement valable a été refusé à Lionel Messi lors du choc entre le Fc Barcelone et Valence (1-1), faute d’assistance vidéo, déclenchant la polémique.

«Forcément on va se tourner vers la vidéo et il y aura moins de polémiques, parce que c’est le but, quand même. Le seul but, c’est juste ça : moins de polémiques. Mais de l’autre côté… ça va nous enlever la spontanéité de ce qu’on aime, forcément. On n’a pas le choix », a résumé l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane après cet épisode. Entre pros et antis vidéo, la Caf a fait son choix.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

gorgui sy dieng

Gorgui Sy Dieng solde ses comptes avec le ministère du sport

L’international Sénégalais du basketball Gorgui Sy Dieng dénonce la dette que lui ...