pm australien remonté contre erdogan

Le Premier ministre australien Scott Morrison a critiqué les dernières déclarations « téméraires » et « très offensantes » du président turc Recep Tayyip Erdogan à la suite d’une fusillade qui a tué 50 personnes dans deux mosquées néo-zélandaises, l’avertissant qu’il considère « toutes les options » comme bilatéral relations avec Ankara.

« Le président turc Erdogan a fait des remarques que je considère très offensantes pour les Australiens et très téméraires dans cet environnement très sensible », a déclaré mercredi M. Morrison après avoir convoqué l’ambassadeur de Turquie, Korhan Karakoc, et rejeté les « excuses » proposées.

Lundi, Erdogan a décrit le massacre de Christchurch dans le cadre d’une attaque plus large contre la Turquie et a menacé de renvoyer «dans des cercueils» quiconque tenterait de livrer bataille à Istanbul, la plus grande ville de Turquie.

«Ils nous testent depuis 16 500 km, depuis la Nouvelle-Zélande, avec les messages qu’ils transmettent à partir de là. Ce n’est pas un acte individuel, c’est organisé », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l’homme armé, identifié comme l’Australien Brenton Tarrant, âgé de 28 ans, avait menacé la Turquie et le président lui-même, et voulait chasser les Turcs de la région européenne située au nord-ouest de la Turquie. «Nous sommes ici depuis 1 000 ans et nous le serons jusqu’à l’apocalypse, si Dieu le veut», a déclaré Erdogan.

Laisser un commentaire

Check Also

Attaque en Nouvelle-Zélande: Une semaine après, les populations rendent hommages aux victimes de Christchurch

La Première ministre Jacinda Ardern s’est jointe à des dizaines de milliers de perso…