Accueil / Economie / Campagne de commercialisation de l’arachide: Mr Sidy Ba dénonce

Campagne de commercialisation de l’arachide: Mr Sidy Ba dénonce

Ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de péril en la demeure de la campagne de commercialisation de l’arachide ne disent pas la vérité, dixit le chargé de communication du CNCR, Sidy Bâ.

Sidy Bâ, Chargé de Communication du CNCR affirme en effet que le degré de bradage a presque atteint son paroxysme. « Les paysans bradent leurs graines en dessous de 150 f le kilogramme. Il n’y a pas de point de collecte fonctionnel, à part les quelques rares points de collectes qui sont gérés par les organisations paysannes comme les membres du groupe ASCODEF. » Déclare-t-il.

Il continu, « Mais, tous les autres points de collectes sont à l’arrêt. Il n’y a rien de fonctionnel là-dedans, aujourd’hui si les gens disent que tout roule et que la campagne se déroule bien, ils disent ce qu’ils veulent et là, ils se trompent, ils trompent aussi l’Etat, il trompe tout le monde. Les choses ne marchent pas. Il n’y a pas d’argent et la Sonacos a essayé, mais elle ne peut pas. Elle ne peut pas régler tous les récoltes que les gens ont entre leurs mains. Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités et respecte ses engagements, vis-à-vis de ces privés qui attendent leurs argents. Ça ne marche pas » Déplore, le chargé de communication Sidy Bâ.

Mais, Aliou Dia le Coordonnateur du suivi de liquidité des activités, minimise et parle d’un problème de liquidité déjà disponible. « C’est trop dire que c’est carabiné, cependant, on note quand même, que c’est trop timide parce qu’il y avait 4 Huilerie et il n’y a qu’une seule qui fonctionne, c’est la Sonacos. Quand on prend par exemple, présentement la Sonacos a déjà fait 26 mille tonnes comparé à l’année dernière où elle a été a 6 mille tonnes. On a noté que les Chinois ne sont pas en attentent. Hier nous avons tenu une réunion avec tous les acteurs autour du Ministre de l’Agriculture, et la situation va se décanter par ce que le véritable problème c’était l’argent. » Révèle Aliou Dia  

Puis il rajoute : « Une convention a été signée avec le suivi et la convention effectivement nécessité des progrès et l’Etat avait fait des efforts et fallait maintenant également qu’il signe encore un protocole et ce protocole est signé de part et d’autre. Des engagements sont pris; l’Etat avait fait hier d’abord une avance de 7 milliards, qui sont dans les caisses des différentes banques qui attendent également à être payés et par les Huiliers et par également les Opérateurs. Et les 7 milliards avancés par l’Etat, je crois que ça va permettre aux Opérateurs de commencer et les autres Huiliers aussi ont pris l’engagement de commencer. » Souligne, le coordonnateur des activités.

Il alerte et rassure : « Cependant, il faut le noter effectivement que même au niveau de la Sonacos on sent bien qu’il y a des camions qui attendent mais, les engagements pris hier nous permettrons de garder l’espoir » Explique –t-il.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.