Accueil / Faits Divers / Boffa Bayotte : Salif Sadio disculpe le Mfdc, accuse l’Etat du Sénégal et menace
Salif Sadio

Boffa Bayotte : Salif Sadio disculpe le Mfdc, accuse l’Etat du Sénégal et menace

Salif Sadio a parlé pour la première fois de la tuerie de Boffa Bayotte. L’un des leaders du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) déclare que les membres de la milice ne sont ni de près, ni de loin impliqués dans la tuerie de Boffa Bayotte. Un tragique évènement que regrette Salif Sadio.

Salif Sadio juge regrettable les tragiques évènements qui ont couté la vie à 14 personnes. Le chef rebelle a aussi nié l’existence d’un quelconque lien entre la Gambie. Sur les ondes de la Rfi, il explique : « Je dis bien, le mouvement des forces démocratiques de la Casamance n’est pas impliqué. Ça c’est clair. C’est une action regrettable, oui. Parce qu’il y a eu mort d’hommes. Or nos règles coutumières nous interdisent même de traiter de façon maladroite le corps même des individus. »

Sur les accusations portant sur le fait que le Mfdc travaillait avec la Gambie sur le coupe du bois, il dément : « ça n’existe pas, je dis bien que ça n’existe pas. Au contraire, nous avons lutté et luttons encore et vous en aurez les preuves. Le bois qui était coupé à Toubacouta, dans les forêts Mbissine, passait par le bateau qui était sous commande de l’armée sénégalaise. Ce n’est pas la Gambie qui le coupait. Et ce que je crains, c’est que les conséquences soient plus dramatiques mêmes que les conséquences de Boffa Bayotte ».

Rappelons qu’à ce stade de l’enquête sur l’assassinat de 14 personnes du massacre de Boffa Bayotte, 24 individus étaient placés sous mandat de dépôt, huit autres présumés coupables ont rallongé la liste hier.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.