Plus de huit ans après leur dernière confrontation remportée par Balla Gaye 2, en mars 2010, ce nouveau duel entre les deux lutteurs se présentait comme le combat de la revanche pour Modou Lô. Le sociétaire de l’écurie Rock énergie, porte-drapeau des Parcelles assainies, n’avait cessé de ruminer toutes ces années une défaite jamais digérée, contribuant ainsi à entretenir son adversité avec Balla Gaye 2, qui frise l’animosité.

Mais il devra attendre une autre fois pour prendre sa revanche sur le lutteur de Guédiawaye qui s’est montré le plus fort pour ce combat qui a tenu en haleine toute la journée les nombreux suppoters.

Modou Lô, considéré comme un lutteur très technique par ailleurs très bien assis sur le plan dit « mystique », rate donc l’occasion de prendre sa revanche sur son adversaire de l’écurie Balla Gaye.

Après plusieurs mois de préparation en Espagne, Modou Lô avait fait montre d’une grande détermination à battre Balla Gaye 2, une ambition renouvelée dans ses déclarations lors des nombreuses conférences de presse précédant ce combat.

Face à lui, le fils de l’ancien champion de lutte Mamadou Sakho « Double Less » s’est montré décisif, en confirmant sa forme d’antan au meilleur moment, après notamment un passage à l’INSEPS de Paris. Sous la direction de l’ancien champion de saut en hauteur Moussa Fall, le « Lion de Guédiawaye » s’est visiblement refait une santé physique.

Le duel entre les deux lutteurs, qu’aucune chaîne de télévision n’a retransmis en direct, a passionné de nombreux dakarois qui se sont pressés dès les premières heures de la matinée devant les guichets du stade Léopold Sedar Senghor.