emmanuel macron

Quarante-neuf personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi 15 mars, dans des attaques contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. Selon les autorités, un tireur a été identifié comme un extrémiste de droite australien. Sur ceux, le président français, Emmanuel Macron a profité de cette occasion pour dénoncer à ce qu’il appelle «des crises odieux»

«Toutes nos pensées pour les victimes des crimes odieux contre les mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande et pour leurs proches». Il a ensuite rappelé que « la France se dresse contre toute forme d’extrémisme et agisse avec ses partenaires contre le terrorisme dans le monde », a réagi le chef de l’Etat dans un tweet.

Check Also

Attaque en Nouvelle-Zélande: Une semaine après, les populations rendent hommages aux victimes de Christchurch

La Première ministre Jacinda Ardern s’est jointe à des dizaines de milliers de perso…