funérailles des victimes du carnage du christchurch

La cérémonie d’inhumation des musulmans pour les victimes des récents attentats terroristes visant deux mosquées en Nouvelle-Zélande a débuté avec les funérailles de deux membres d’une famille syrienne, qui avaient fui la guerre pour rentrer chez eux et qui s’étaient réfugiés à Christchurch.

Mercredi, des centaines de personnes en deuil se sont rassemblées près du centre islamique Linwood à Christchurch – l’un des deux endroits qui ont été frappés par une fusillade la semaine dernière à l’occasion des funérailles du réfugié syrien Khalid Mustafa et de son fils Hamza, âgé de 16 ans.

Le père et le fils faisaient partie des 50 personnes tuées vendredi par le terroriste australien Brenton Tarrant. Le fils cadet de Mustafa, Zaid, 13 ans, a également été blessé dans la fusillade mais a survécu.

Les corps, enveloppés dans des draps blancs, ont été mis au repos après avoir été portés dans des cercueils ouverts sur les épaules des personnes en deuil dans une grande tente au cimetière Memorial Park de Christchurch.

La cérémonie s’est déroulée en présence de policiers fortement armés, qui montaient la garde avec des fleurs attachées à leurs fusils.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.