Accueil / International / Après l’Ebola, la fièvre de Lassa fait ravage en Guinée. L’Afrique de l’ouest menacée à nouveau
Ebola en Afrique

Après l’Ebola, la fièvre de Lassa fait ravage en Guinée. L’Afrique de l’ouest menacée à nouveau

Après la fièvre hémorragique Ebola qui avait sévi en Guinée et dans la sous-région, une autre épidémie s’installe en Guinée et menace toute la sous-région. La fièvre de Lassa a déjà fait un mort en Guinée.

L’Afrique de l’Ouest, qui croyait avoir vaincu l’Ebola, a fort à faire avec la fièvre Lassa, la Guinée a déjà enregistré un mort. D’autres pays sont frappés par cette pathologie qui effraie à nouveau l’Afrique. Ce sont les rats qui transmettent la maladie à l’homme, et la chaîne se poursuit d’homme à homme. La fièvre de Lassa est une infection à caractère hémorragique comme le virus Ebola.

Interrogé sur les ondes de la Rfm le professeur Moussa Seydi, Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann explique les contours de la maladie.

« La fièvre de Lassa est ce qu’on appelle la fièvre hémorragique virale tout comme la maladie a virus Ebola. Donc c’est une maladie grave qui se transmet à l’homme de deux façons. Soit en contact avec des ustensiles qui ont été contaminés par les excréments de rats ou les cellules des rats ; soit en contacte avec des aliments qui ont été contaminés par ces mêmes éléments. Ou bien l’homme peut être contaminé par un autre sujet malade ; une autre personne malade en étant en contacte avec ses urines, de son sang ou ses excrétions de manière générale. On a même décrit des cas de transmission sexuelle. », fait savoir le professeur.

La fièvre de lassa ne présente pas de signe, mais il arrive qu’elle se manifeste chez certains sujets par des symptômes identiques à ceux de la grippes et du paludisme. Ainsi, explique le professeur Moussa Seydi : « Il se présente sous forme de fièvre, de céphalées traduites par des douleurs musculaires, avec des signes digestifs, des douleurs musculaires, des vomissements, une diarrhée, des troubles respiratoires des toux, des douleurs thoraciques ; entre autres. Il y a rien de spécifique pour cette maladie. » fait-il savoir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*