Le Conseil constitutionnel a publié ce lundi la liste provisoire des candidats devant prendre part à la présidentielle de 2019. Cinq (5) candidats ont été retenus. Et deux autres, à savoir Khalifa Sall et Karim Wade, ont été provisoirement écartés de la course. Cependant, force est de constater que cette décision des 7 Sages ne surprend pas le défenseur des Droits de l’Homme, Alioune Tine. «La décision du Conseil Constitutionnel arrêtant une liste provisoire de 5 candidats ne surprend guère les observateurs, c’est une prise de risque énorme. Faut regretter que cela coïncide avec l’annonce du PM Dionne. Il faut regretter l’ingérence de l’exécutif dans cette affaire», a-t-il réagi sur Twitter.

Check Also

Algérie: Le Conseil Constitutionnel a constaté ce mercredi la démission de Bouteflika

En Algérie, le Conseil constitutionnel s’est réuni ce mercredi 03 mars à Alger, pour const…