Accueil / Politique / Abdoulaye Daouda Diallo: L’éducation et la formation spirituelle, un moyen de lutte contre l’extrémisme

Abdoulaye Daouda Diallo: L’éducation et la formation spirituelle, un moyen de lutte contre l’extrémisme

Le ministre de l'Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a souligné que l’éducation spirituelle peut constituer un remède contre les discours extrémistes.

Il s’exprimait lors de la cérémonie officielle de la  115 e édition du Gamou  2016 qui a eu lieu dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre 2016, marquant l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL), à Tivaouane en présence de certains membres du gouvernement. 

« L’éducation spirituelle est importante chez les citoyens en vu du rejet des discours extrémistes. » a fait savoir M Diallo. Il a soutenu que le président de la république a affirmé avec pertinence que la lutte contre l’extrémisme nécessite une éducation et une formation spirituelle. Sur ce, il a souligné la nécessité d'une réponse doctrinale et intellectuelle de l’Islam faces aux discours extrémistes. 

« L’État en ce qui le concerne, en prenant la pleine mesure des défis sécuritaires, a mis en place un dispositif important pour lutter efficacement contre ce fléau. C’est dans ce sens qu’il faut prendre les remarquables efforts fournis avec le recrutement d'agents de défense et de sécurité’’ a-t-il expliqué.
Il a également invité l'ensemble des  communautés  religieuses  et coutumières, l’État et toute la population a conjuguer les efforts afin d’enrayer la violence au Sénégal.  Nos guides religieuses n’aménagent aucun effort pour la lutte contre l’extrémisme religieux au Sénégal, reconnait –il.

Le ministre a par ailleurs réitéré la ferme volonté du président de la République du Sénégal, Macky Sall, à poursuivre les travaux de modernisation de la ville de Tivaoune, capitale sénégalaise de la Tijania, explique t-il.

«Tiavaoune étant en proie à une urbanisation galopante, il s’agit pour le président  de répondre aux besoins pressants de la cité religieuse, en terme d’assainissement et d’infrastructures, notamment routières. Selon lui, le chef de l’État a décidé de finir la mosquée Seydi Ehadji Malick Sy. Dans ce cas, il sollicite vos prières pour la réalisation d’une t’elle ambition, pour la paix et la concorde nationale ».

Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a rendu au nom du président de République, du premier ministre, Mohamed Boune Abdallah Dione et l’ensemble du gouvernement, un vibrant hommage à serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, porte parole du khalif général des Tidjanes.

« Combattant infatigable de la paix, ayant la réelle maîtrise de l’essence de notre culture, vous êtes véritablement un fédérateur, un atout pour notre pays, j’allais dire une référence » a témoigné le ministre de l’intérieur et de la sécurité Publique, Abdoulaye Daouda Diallo à l’endroit de Abdoul Aziz Sy.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Khalifa Sall, maire de Dakar

Sa demande de liberté provisoire rejetée, Khalifa Sall ne battra pas campagne

Khalifa Sall ne va pas faire sa campagne électorale. Ainsi en a ...