Accueil / Culture / Qu’est ce qui se cache derrière l’étrange coiffure de Donald Trump

Qu’est ce qui se cache derrière l’étrange coiffure de Donald Trump

 

Avant que le milliardaire de Manhattan ne se lance en politique, Donald Trump était surtout connu en dehors des Etats-Unis pour deux choses: ses tours et sa mystérieuse coiffure.

Amy Lasch, coiffeuse depuis trente ans dans le milieu de la télévision et du cinéma, dévoile quelques secrets sur la chevelure peroxydée du candidat républicain.

Pas touche

Une tignasse que nul ne pouvait approcher, confirme Lasch qui a travaillé pendant deux saisons sur le show « The Apprentice » dont Trump était le présentateur. « C’est comme s’il s’était déjà préparé ailleurs. J’étais coiffeuse mais je n’avais pas le droit de toucher ses cheveux », explique Amy Lasch qui devait se contenter de tendre un miroir à l’homme d’affaires.

L’Amérique toute entière se passionne depuis de nombreuses années pour cette question capillaire: sont-ce ses vrais cheveux?

Lors d’un autre meeting en Caroline du Sud, l’intéressé avait même invité l’une de ses partisanes à venir vérifier la véracité de ses propos. © ap. Via des sources « proches du dossier », le NY Post tentait d’apporter une réponse à cette épineuse question.

« S’il pleut, je retire ma casquette »

Trump lui-même souhaitait couper le cheveu sous le pied des nombreux curieux. Lors d’un meeting en Alabama en août dernier, le promoteur déclarait ceci: « S’il commence à pleuvoir, je retirerai ma casquette et je prouverai qu’il s’agit bien de mes vrais cheveux », avait-il annoncé.

« Vérifiez par vous-même »

Lors d’un autre meeting en Caroline du Sud, l’intéressé avait même invité l’une de ses partisanes à venir vérifier la véracité de ses propos.

Des implants?

Louis Licari mise lui sur des implants. Licari, qui a teint pendant vingt ans les cheveux de l’ex-femme de Trump, Ivanna, est certain d’avoir vu le milliardaire à plusieurs reprises au cabinet du Dr. Norman Orentreich au début des années 80. Orentreich est notamment connu pour avoir réalisé en 1952 la première transplantation capillaire au monde.

L’arme secrète

Le secret de cette coiffure si soignée ne résiderait-il pas dans la simple utilisation d’une laque? Selon le Post, l’arme secrète de Trump serait le « CHI Helmet Head » de Farouk Systems, ce qui expliquerait cette allure de casque si l’on s’en réfère à la traduction littérale.

Un président à la gomina

Si Donald Trump venait bel et bien à remporter la victoire finale le 8 novembre, il a affirmé au Des Moignes Register qu’il abandonnerait sa mythique coiffure pour une coupe vers l’arrière « par facilité ».

Histoire de ne pas couper les cheveux en quatre.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kenya : 3 personnes tuées lors d’une manifestation de l’opposition 

Après quelques semaines de calmes, la violence a repris de plus belle ...